Le maternisme - ou le retour du féminin sacré africain - Muntu World

Le maternisme – ou le retour du féminin sacré africain

Natou Pedro Sakombi, est une auteure-essayiste nigériano-congolaise, critique littéraire et doctorante en histoire. 

Dans le but de revaloriser l’image de la femme africaine par le biais de l’histoire, elle fonde en 2010 la structure Reines & Héroïnes d’Afrique qui propose des expositions, des conférences-débats ainsi que des chroniques radio autour de l’histoire de la femme africaine.

Determinée à participer activement dans la lutte contre la falsification historique, elle dénonce la négation du rôle des Noirs dans l’histoire dans son premier opus, « Du Sang Bleu à l’Encre Noire », un audacieux essai historique qui voit le jour en décembre 2015 aux éditions Emergo-Dagan.

En mai 2018, Natou publie Le Maternisme ou le Retour du Féminin Sacré Africain aux éditions Emergo, dans lequel elle revisite le « Motherism » des féministes ouest-africaines et le propose comme un espoir d’aboutissement des luttes féminines africaines.

« Le Maternisme – ou le Retour du Féminin Sacré Africain » (mai 2018), essai historico-social par Natou Pedro Sakombi :

Le « Motherism », qui a été traduit en français par « Maternisme » est une pensée qui a vu le jour dans plusieurs anciennes colonies britanniques d’Afrique de l’ouest (au Nigeria, au Ghana, au Soudan, au Zimbabwe, etc.), dans le milieu des intellectuelles et universitaires africaines, afin de répondre au besoin de concevoir une nouvelle typologie de la femme africaine dans le nouveau paysage postcolonial.

Et si cette idéologie récente se réfère à des perspectives philosophiques, historiques, sociologiques et psychologiques, elle est en réalité le reflet d’une pensée africaine bien ancienne, liée à la notion de la Terre-Mère ou de la mère-nourricière ou encore du Féminin Sacré.

D’ aucuns considèrent le Maternisme comme une alternative africaine à l’Afro-Féminisme, ou encore une branche du Féminisme africain. Mais comme nous le suggère l’auteure dans cet ouvrage, le Maternisme serait plutôt la finalité de l’Afro-Féminisme et du Féminisme africain, deux courants qui, en réalité, n’étaient que des étapes spontanées aux luttes féminines africaines.

Ainsi, dans la conception materniste, les femmes incarnent le dernier espoir pour la restauration de l’ordre naturel dans la vie et dans toutes les sphères de la vie… Est materniste toute personne, homme ou femme, engagée dans la survie de la Terre-Mère en tant qu’entité prônant l’amour, la tolérance, le service et la coopération mutuelle des sexes dans une logique de complémentarité. La personne materniste n’est donc pas sexiste.

Les dimanches littéraires – saison bruxelloise

Rencontres littéraires

Nafissatou Tine – Natou Pedro Sakombi

9/12/2018 – 16h-18h

Entrée – 5€

Creative District – Galerie Ravenstein

Retour au programme :

Organisé en partenariat avec

Catégories

Rejoignez-nous !

Rejoignez-nous

Nos derniers articles

venenatis commodo vulputate, libero fringilla ut luctus Aliquam odio velit,