Le projet - Muntu World

Le Projet MUNTU

Espace contemporain de synthèses culturelles, situé à mi-chemin entre l’Afrique et l’Europe

Projet collaboratif visant à mettre en contact, à travers les arts et la culture, les amateurs de design contemporain avec les créateurs issus du continent africain en mettant en avant la pensée africaine contemporaine, protéiforme et plurielle, et sa contribution à l’économie de Demain.

Nos objectifs :

  • préserver les savoirs et savoir-faire traditionnels d’Afrique ;
  • soutenir l’entrepreneuriat et le (re)déploiement du tissu industriel en Afrique ;
  • renforcer l’ouverture du marché européen aux marques africaines;
  • soutenir l’action de la diaspora pour l’Afrique ;
  • promouvoir la diversité et la mixité des cultures ;
  • promouvoir les cultures et les valeurs africaines (lien social, créativité, simplicité, résilience, etc…) ;
  • modifier du prisme des échanges commerciaux et de l’aide au développement avec l’Afrique.

Avec vous et grâce à vous, nous pouvons :

  • Organiser des ateliers et événements culturels pour échanger et vivre cette culture africaine près de chez vous (Muntu Life)
  • Mettre en place un circuit de distribution fiable et durable, respectueux des liens sociaux et de son environnement (Muntu Concept Store)
  • Proposer un soutien sur mesure aux créateurs-entrepreneurs africains en diffusant leur produit à travers l’Europe/le monde (Muntu B2B)
  • Former une communauté porteuse d’une autre image de l’Afrique, moderne, solide et prête à apporter son souffle à un nouveau système (BeMuntu)

Que puis-je sans les autres ? En arrivant ici-bas, j’étais dans leurs mains, en m’en allant, je serai dans leurs main…

Tradition orale malinké

L’histoire du projet

L’élément déclencheur du projet se situe en 2014, après la lecture d’un article du Forbes Afrique à propos de la designeuse textile sénégalaise Aïssa Dione. L’article expliquait que derrière ses productions se trouvait un projet sociétal d’envergure visant à restaurer la filière textile d’Afrique de l’Ouest et sa tradition de tissage séculaire, sur le point de disparaître, conséquence indirecte d’une mondialisation financière où le paradoxe voulait que le coton dont étaient faits les ballots de frippes bon marché sur les étals sénégalais responsable de la disparition de la filière, venait de ces mêmes champs de cotons d’ Afrique de l’Ouest… (pour en savoir plus – TEDx Aissa Dione – Le Grand Paradoxe).

Après une première rencontre à Paris et plusieurs aller-retour à Dakar (Sénégal), visites d’usine et débats enflammés sur la mondialisation, l’économie, la colonisation et les besoins des entreprises en Afrique, une ébauche de projet visant à promouvoir son travail en Europe commençait à poindre… Entre-temps, d’autres rencontres avec d’autres designers/créateurs contemporains se sont présentées. Ainsi, Yeleen Design (textile – Mali), Aboubacar Fofana (textile – Mali), Ousmane Mbaye (mobilier – Sénégal), ou encore le Dr. Marie Diallo (cosmétique naturelle – Sénégal), tous démontraient à leur manière la spécificité créative du design africain.

Faite d’ancien et de nouveau, de technicité et d’âme, celle-ci réussissait de façon étincelante à intégrer les diverses influences extérieures auxquelles elle a été exposée tout en maintenant l’âme de ses traditions et de ses savoirs-faire. En « contemporanéisant » les savoir-faire ancestraux, ces créateurs ces designers portaient tous un projet en eux, une sorte de message à la société, s’inscrivant ainsi directement dans l’économie de demain, celle qui replaçait notre acte économique dans un contexte plus large, rempli de sens. Et pourtant… Les enjeux économiques auxquels étaient confrontés ces entrepreneurs étaient saillants et avaient le besoin commun d’élargir leur notoriété en Occident, et de trouver un moyen structurel de pérenniser leur développement manufacturier. L’idée d’ouvrir une boutique à Bruxelles mûrissait…

Après une prospection de 6 mois et un plan financier détaillé, le « projet boutique » (dans le sens ‘économique occidental’ du terme) apparut extrêmement lourd et risqué: baux commerciaux, exigences de stock, coût du transport, enjeux de production et de logistique, etc…  le risque personnel était trop élevé. Ce qui explique probablement pour partie l’absence dans nos magasins de ces productions, pourtant de grande qualité. Pour autant, l’indescriptible conviction que quelque chose devait être possible pour autant que l’on prenne la peine d’être créatif et flexible persistait… C’est alors que l’idée de concevoir un projet en « cocréation », autrement dit en partenariat avec les intervenants concernés est apparue. Polyforme, polyvalente, l’idée est rapidement apparue comme une évidence, confortée par les retours positifs des différents acteurs en question. Celle-ci consistait à impliquer chacun des acteurs intéressés par l’objectif final, celui de promouvoir le design contemporain africain en Europe, de mettre la main à la pâte dans le projet. Le concept MUNTU WORLD, était né… espace de synthèse culturelle et de promotion des créateurs du continent africain.

Derniers articles

Cape & Cape – Sur la route des thés africains

Thé blanc, thé vert, thé bleu, thé noir, thé sombre… L’Afrique produit désormais toutes les familles de thé. Des thés traditionnels, aux grands crus d’exception, la richesse de ces thés d’Afrique est exceptionnelle

lire plus

Préventes MUNTU, le concept

Les Préventes, une occasion unique de contribuer à distribuer des créateurs africains de renoms en Europe et de se procurer leur produits jusqu’à -30%

lire plus

Sabar from Senegal

Sabar is the generic term for both the dance event, the drum and the dance. Sabar finds its origins in Wolof culture but with the spread of the Wolof language and culture, most of Senegal embraced sabar.

lire plus

Blog Muntu World

MUNTU blog – une vitrine de l’Afrique et de son activité, un miroir de ce réservoir de créativité ; un lieu de brassage des initiatives, …

lire plus
1b1f6df20a59a2647ea55e599f7931c1tttttttttt